L'eau courante

Si on sait depuis l’antiquité amener l’eau dans les villes au moyen de ponts et d’aqueducs, les véritables début de l’eau courante conduite dans les maisons datent du début du XXe siècle. Il est bien entendu que l’on parle là de grandes villes, à commencer par Paris.

Le procédé est simple ; les kilomètres de conduites à installer, les châteaux d’eau et les stations de pompage à construire rendent l’installation très coûteuse. Elle est longtemps hors de portée des villages. Cela est encore plus vrai à Larnagol où l’étendue du territoire ne fait qu’aggraver le problème.

ServiceEaux.jpg

A Larnagol, l’eau courante acommencé à être installée en 1961/1962. L’adduction d’eau a été réalisée sous l’impulsion de Wilfrid Ortalo-Magné, au début de son premier mandat. On peut retrouver le récit qu’il en fait lui-même dans cet article de journal de 1975.

Avant cette date, il fallait se débrouiller pour les besoins quotidiens. Pour ceux qui avaient une source ou une citerne, c’était un peu plus simple. Pour ceux qui avaient la chance d’être près du Lot, il restait la solution de descendre à la rivière pour se laver ou faire la lessive.