Electricité - le coût du progrès

C'est le 31 décembre 1935 à Prémiac qu'Emile VERNET signe, pour une période de 5 ans, l'un des plus anciens contrats de fourniture d'électricité que l'on ait retrouvé à Larnagol. (1)

La Compagnie de Distribution Electrique du Midi est créée en 1920. Elle rachète petit à petit des moulins à eau tombés en désuétude qu'elle transforme en usines électrique. Ainsi en est-il de l'usine de Calvignac qui va fournir l'électricité de Larnagol.

L'intensité souscrite par Emile VERNET est de 2,5 ampères. Intensité dérisoire si on la compare aux 15 ou 30 ampères couramment souscrits aujourd'hui. Cela d'autant plus que la tension fourni n'est que de 110V. Celle-ci ne sera doublée qu'en 1960. Un rapide calcul nous indique que cela permettait tout au plus d'éclairer 5 à 6 ampoules, à l'exclusion de tout autre installation électrique.

A l'époque, l'électricité n'est utilisée que pour alimenter des ampoules à des fins d'éclairage. Il s'agit de lampes à décharge électroluminescentes. Le contrat signé par Emile VERNET précise que 6 lampes ont été installées dans sa demeure, ce qui est sûrement beaucoup pour l'époque. Seuls les plus fortunés pouvaient  se permettre une telle installation en 1935, d'autant plus qu'il fallait également payer l'installation du compteur et le branchement. Cette installation coutait 251 francs. Cela représentait environ la moitié d'un mois de salaire d'un ouvrier agricole. A cela s'ajoutait tous les mois 1,75 francs pour la location du compteur et 1,70 francs par kilowattheure consommé.

(1) Vous pouvez retrouver ce document dans les "ECRITS".