Les concessions

La découverte du phosphate à Larnagol a permis aux (heureux) propriétaires de terrain en recelant d'obtenir un supplément de revenu non négligeable.

Pour cela des actes de concessions étaient passés devant notaire entre le propriétaire et le futur exploitant ou son représentant. S'agissant de concessions, l'exploitant obtenait l'autorisation d'extraire les phosphates du terrain, mais n'en devenait pas propriétaire pour autant.

André Fizames a collationné les actes de concessions passés entre 1871 et 1895 par des Larnagolais. Si les premières années les actes restent sommaires, on s'aperçoit qu'au fil de temps, avec l'expérience, ils deviennent plus complets. Les propriétaires se garantissent par l'inscription de précisions :

- Si l'exploitant enlève la matière phosphatée, il est tenu de laisser la terre sur place.
- L'exploitant doit rendre le terrain en bon état ; s'il ne le fait pas une indemnité est prévue.
- Lorsqu'il s'agit de terres cultivées, le propriétaire demande une indemnité pour perte de récolte.
- Le propriétaire s'exonère également de toute responsabilité quant aux dommages qui pourraient être causés au voisinage, ce qui le couvre vis-à-vis de ses voisins immédiat, mais aussi de la commune en cas de détérioration des chemins.

Les négociations se font soit de manière forfaitaire, soit sur la base d'un prix à la tonne de phosphate.

Outre toutes ces précisions, les actes nous permettent également de trouver la description géographique et cadastrale du bien.

ACTES PASSES ENTRE EXPLOITANTS ET LARNAGOLAIS

Teyssèdre à Mathieu du 26 juillet 1871

Le sieur Pierre Teyssèdre, propriétaire cultivateur demeurant à mas-merlin commune de Larnagol vend à Mr Mathieu Sylvain, négociant demeurant à Caylux, tous les phosphates de chaux, sous quelques formes qu'ils se présentent, se trouvant sur un immeuble appartenant au dit Teyssèdre, situé au lieu dit La combe commune de Larnagol, désigné à la matrice cadastrale de ladite commune sous les n° 581 . 582 . 584 . 585 et 586 section E confrontant du nord avec propriété de Lacam ; du levant avec propriété de Lacam et de Pèzet ; du midi avec propriété de Lafon et du couchant avec propriété de l'épouse Roumégous.

Breil à Jaille du 13 septembre 1871

Le sieur Baptiste Breil propriétaire cultivateur demeurant à Larnagol lequel a vendu à Mr Alexandre Jaille, manufacturier demeurant à Agen tous les phosphates de chaux sous quelques formes qu'ils se présentent, qui peuvent se trouver dans une vigne située au lieu dit Pech Merlin, Lacombe ou pech de Rasquet, commune de Larnagol, ainsi que sur tous les immeubles de toute nature que le sieur Breil possède sur la commune de Larnagol.

Vinel à Jaille du 13 septembre 1871

Célestin Vinel propriétaire sans profession et Marie Breil, son épouse, demeurant à Larnagol. Lesquels agissant solidairement ont vendu à Mr Alexandre Jaille manufacturier demeurant à Agen tous les phosphates de chaux sous quelques formes qu'ils se présentent qui peuvent se trouver dans une vigne située au lieu dit Pech merlin, Pech de Rasquet ou Lacombe, commune de Larnagol, ainsi que sur tous les immeubles de toute nature que les mariés Vinel possèdent sur la commune de Larnagol.

Lafon à Jaille du 13 septembre 1871

Antoine Lafon propriétaire cultivateur demeurant à Druilhes commune de Larnagol vend à Mr Jaille, tous les phosphates de chaux, sous quelques formes qu'ils se présentent, gisements qui peuvent se trouver dans les immeubles de diverses natures composant la propriété dudit Lafon dont le centre d'exploitation est situé au lieu de Drulhes.

Lacam à Baron et Fournet du 12 octobre 1871

Jean Raymond Lacam et Pierre Lacam père et fils, propriétaires demeurant à mas Merlin commune de Larnagol vendu à Mr Emile Baron propriétaire demeurant à Agen à ce présent et ce acceptant ; agissant en son nom personnel et encore pour et au nom de Mr Frédéric Fournet chimiste et manufacturier demeurant à Bordeaux boulevard de l'impératrice N° 208 pour lequel il se porte fort ; tous les phosphates de chaux contenus sur leurs propriété de mas Merlin Lacombe et Pech de Rasquet formant les N° 558 , 559 , 560 , 561 , 564 , 567 , 568 , 590 , 592, 593 , 596 et 597 section E de la matrice cadastrale de la commune de Larnagol.

Ayral et Pezet à Baron et Fournet du 12 octobre 1871

Jean Ayral propriétaire cultivateur demeurant au mas de Gibert agissant tant en son nom personnel qu'au nom de Hélène Vertut, veuve de Jean Ayral sa mère pour laquelle il se porte fort ; François Pézet, beau père du sieur Ayral comparant propriétaire cultivateur demeurant au dit mas de Gibert vendu tous les phosphates de chaux se trouvant sur divers immeubles contigus appartenant aux dits Ayral, Hélène Vertut et Pezet situés au lieu du Pech Soulié, ou mas de Gibert désignés à la matrice cadastrale N° 1015 , 598 , 1009 , 1010 , 1008 , 1017 , 1006 et 598 section E.

Calmettes à Poumarède du 12 octobre 1871

Jean Calmettes dit Izarn, propriétaire cultivateur demeurant à Prajoux, commune de Cajarc, lequel a, par le présent, vendu à Mr Maurice Poumarède, propriétaire sans profession ,demeurant à Caylux Tarn et Garonne tous les phosphates de chaux qui peuvent se trouver sur tous les immeubles, en nature de terres labourables, vignes bois et pâtures, qu'il possède actuellement sur les communes de Larnagol et Cajarc.

Mariés Ayral à Jaille du 29 octobre 1871

Jean Ayral, propriétaire cultivateur et Marie Pezet, son épouse, demeurant ensemble au mas de Gibert commune de Larnagol ; lesquels ont vendu et concédé le droit d'extraire à Mr Sylvain Mathieu, employé de commerce demeurant à Caylux (Tarn et Garonne ) ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Alexandre Jaille, manufacturier demeurant à Agen (Lot et Garonne ) ; tous les phosphates de chaux qui peuvent se trouver sur un immeuble de terre labourable, dite pièce de Bernardou sis au lieu de Drulhes commune de Larnagol ; confrontant avec propriété de Lafon et de Jean Pezet, de Masbou et chemin public.

Andrieu - Cavalié à Delbousquet du 23 novembre 1871

Joseph Andrieu, propriétaire cultivateur et Dame Dolorie Andrieu, son épouse, demeurant au dit lieu de Drulhes commune de Larnagol, gendre et fille des sus nommés. Lesquels ont vendu le droit d'exploitation à Mr Auguste Delbousquet propriétaire demeurant au lieu de Cox, commune de Caylux, tous les phosphates de chaux, roches phosphatiques ou matières phosphatées quelconques qui se trouvent ou peuvent se trouver sur leur entière propriété, sans aucune exception, dans le centre d'exploitation est situé au lieu de Drulhes et composé de divers immeubles de toute nature, contigus ou non contigus.

Castanet à Vertut - Fournier du 27 novembre 1871

Le sieur Antoine Castanet propriétaire cultivateur demeurant à Larnagol vendu à Mr Baptiste Vertut entrepreneur demeurant à Cahors ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Frédéric Fournet, chimiste manufacturier demeurant à Bordeaux Boulevard de l'Impératrice N° 208 tous les phosphates de chaux dans un entier immeuble en nature de terre labourable et pâture sis à Larguebès (ou Larquebès) commune de Larnagol, ayant une forme triangulaire et confrontant de deux côtés avec chemins publics et du troisième côté avec propriété Pourcel et dans un autre immeuble en nature de terre labourable sis au même lieu séparé seulement de l'article précédent par un chemin public, confrontant au levant avec bois de Thalamas, au nord avec propriété du même, au couchant avec chemin public et du midi avec propriété de Garrigues de Girma risou ?, de Masbou, et de Girma .

Mariés Thalamas à Claret du 8 janvier 1872

Antoine Thalamas propriétaire cultivateur er Thérèse Cancé son épouse habitants du lieu de Drulhes vendu droits d'exploitation à Mr Claret Firmin propriétaire sans profession demeurant à Salviac (Lot) sur leur entière propriété composée d'immeubles en nature de terre labourable, vignes, jardins, bois et pâtures situés sur la commune de Larnagol .

Mariés Delpon à Vertut - Fournier du 8 janvier 1872

Le sieur Jean Delpon propriétaire cultivateur demeurant à Larnagol, vendu à Mr Baptiste Vertut entrepreneur demeurant à Cahors; agissant au nom et comme mandataire de Mr Frédéric Fournet, chimiste manufacturier demeurant à Bordeaux Boulevard de l'Impératrice N° 208 tous les phosphates de chaux dans un entier immeuble en nature de bois situé dans les environs du mas Merlin et du mas de Gibert commune de Larnagol, confrontant du levant avec bois et terre d'Ayral, du couchant avec chemin public et du nord avec propriété de la veuve Bec.

Forestié à Saint Chamarand du 2 mars 1872

Le sieur Jean Forestié propriétaire cultivateur demeurant à Seuzac, commune de Larnagol, vendu à Mr Henri Joachin de St Chamarand propriétaire sans profession, demeurant au château de Larnagol, tous les phosphates de chaux contenus dans les deux immeubles suivants :

1°) Dans une vigne appelée le Cloud, située au lieu dit Pech Calvel confrontant du nord avec terre de Jean Bosc, du levant avec chemin public, du midi et du couchant avec terre de Portes.

2°) Dans un bois et vigne attenant situés au lieu dit Les Bouygues formant un seul article qui confronte du nord avec buissière d'Andrieu, du levant avec buissière du susdit et de Pierre Forestié, du midi avec chemin de grande communication N° 33 et du couchant avec bois de Decremps et de Bessac.

Bosc à Peccadeau du 9 mars 1872

Jean Bosc dit peyré et Pierre Bosc son fils ainé, tous les deux propriétaires sans profession demeurant à Seuzac commune de Larnagol , ont vendu à Mr Gaston Peccadeau, entrepreneur de travaux publics demeurant à Bouliac (Gironde) ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Alphonse Cahusac, négociant, demeurant à Bordeaux, cours du jardin public N° 21 ; tous les phosphates de chaux dans l'entière propriété des dits Bosc située dans les appartenances de Pech Calvel , consistant en terres labourables bois et pâtures sur la commune de Larnagol ; les dits Bosc se réservant tous leurs droits sur les immeubles leur appartenant et qui ne sont pas situés dans l'entière montagne de Pech Calvel .

Blanc à Peccadeau du 9mars 1872

Le sieur Pierre Blanc propriétaire cultivateur demeurant à Seuzac, commune de Larnagol ; vendu à Mr Gaston Peccadeau phosphates dans l'entière propriété du comparant sise au lieu de Pech Calvel.

Quittance : Ayral - Jaille du 16 mars 1872

Jean Ayral propriétaire cultivateur demeurant au mas de Gibert commune de Larnagol, lequel a tout présentement reçu de Mr Alexandre Jaille manufacturier demeurant à Agen, d'ici absent, mais représenté par Jean Auguste Galabert propriétaire cultivateur, demeurant à Neules commune de Larnagol, avec les deniers duquel il fait d'ailleurs le paiement dont s'agit ; la somme de 1000 francs échue le premier janvier de cette année et que le dit Mr Jaille s'était engagé à payer aux mariés Ayral à titre d'avance pour être imputable sur les premiers rendements d'une exploitation de phosphates de chaux, concédée par les dits mariés Ayral à Mr Jaille, suivant acte, au rapport du notaire soussigné, en date du 29 octobre dernier.

Lacam à Saint Chamarand du 17 mars 1872

Jacques Lacam propriétaire cultivateur et Rose Pézet son épouse demeurant ensemble à Prajoux commune de Cajarc Jacques Lacam fils des sus nommés, propriétaire cultivateur demeurant au dit Prajoux vendu à Mr Henri Joachin de St Chamarand propriétaire sans profession, demeurant au château de Larnagol carrières à Prajoux, commune de Cajarc.

Veuve Bec à Richard du 15 mai 1872

Louise Clary sans profession, veuve de Pierre Bec, demeurant à mas Merlin commune de Larnagol, vendu à Jean Louis Cousy forgeron demeurant à Cajarc ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Augustin Richard, banquier demeurant à Puy-Lévêque tous les phosphates dans un entier immeuble en nature de terre labourable, vigne et bois situé au lieu de mas Merlin, sur la fontaine ? , commune de Larnagol ; confrontant du levant avec terre pâture d'Ayral au nord avec vigne et terre de Delpon, du couchant avec chemin du mas de Gibert à mas Merlin et du midi avec terre et bois d'Ayral et bois de Delpon.

BAIL : Lafon - Packard du 18 juin 1872

Le sieur Antoine Lafon, propriétaire cultivateur demeurant à Drulhes commune de Larnagol ; agissant tant en son nom personnel que pour et au nom de Marie Lavastrou, son épouse ; lequel a déclaré, donner à titre de bail à ferme pour une durée de 5 ans, à partir du 1er octobre dernier, pour finir le 1er octobre 1873, à Mr Saint Cry Hyppolite, employé de commerce demeurant à Caylux ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Edward Packard, manufacturier, demeurant autrefois à Londres (Angleterre) et actuellement à Montauban (Tarn et Garonne) ; une partie d'un immeuble en nature de terre et pâture sis au lieu dit Pech de Néné désigné à la matrice cadastrale sous les N° 566 et 608 section E. La partie de l'immeuble faisant l'objet du présent doit être prise attenant et tout le long de la limite située au levant ; cette partie aura dans toute la longueur une largeur uniforme de 4 mètres, et confrontant du levant une propriété de Thalamas, du nord et du midi avec chemin public, et du couchant avec partie restante du dit immeuble. Mr St Cry se propose et aura le droit d'établir sur la partie d'immeuble louée, un chemin où s'exerceront tous les transports de phosphate de chaux provenant des carrières qu'il peut et pourra faire exploiter dans l'étendue de la commune de Larnagol.

TRAITE Packard - Roumégoux du 2 novembre 1872

Mr Sylvestre Walsh agent de la Compagnie Edouard Packard et compagnie, demeurant à Montauban, Tarn et Garonne, agissant pour représenter au nom de sa compagnie cessionnaire, Mr Alexandre Jaille, manufacturier demeurant à Agen, et Louis Roumégous et Marie Vendries son épouse, cultivateur demeurant ensemble à Mas Merlin mairie de Larnagol, lesquels ont exposé ce qui suit.

Par acte en date du 24 juillet 1871 au rapport de Mtr Vinel, l'un des notaires soussigné, Roumégoux a vendu à Mr Jaille représenté par Mr Walsh, tous les phosphates de chaux pouvant se trouver dans une terre lui appartenant sise au lieu dit le Pech ou combe de Bal, sur la commune de Larnagol. Cette vente a été faite à forfait moyennant la somme de 2500 francs qui a été remise quittancé par les Roumégoux, et il était réservé qu'à la fin de l'exploitation, Mr Jaille serait tenu de payer à Roumégoux la somme qui serait en rapport pour l'indemnisation des dommages qui seraient occasionnés à la propriété, outre une indemnité annuelle pour la perte de la récolte.

Dans cet état, les comparant voulant se régler dès à présent au sujet de l'indemnité annuelle pour perte de récolte et des dommages qui seront dus à la fin de l'exploitation ont par ce présent à titre de forfait aux périls et risques réciproques des parties fait et arrêté le traité suivant :

Art 1       Mr Walsch au nom qu'il agit, s'oblige à payer annuellement à Roumégoux la somme de 80 francs comme indemnité pour la perte de récolte , cette somme ne courra que à partir de ce jour et sera payable chaque année le 1er juillet et à commencer par le 1er juillet prochain

 

Art 2      Les dommages occasionnés ou qui seront occasionnés à la propriété sont dès à présent évalués à 3000 francs laquelle somme a été à l'instant comptée aux mariés Roumégoux qui en font quittance définitive et sans réserve avec promesse de ne faire aucune réclamation à ce sujet.

Art 3      Pendant toute la durée des travaux d'exploitation Mr Walsh sera responsable exclusivement de tous les dommages qui seraient occasionnés par le fait de ses travaux aux propriétés voisines et il promet de garantir les mariés Roumégoux de toutes réclamations à cet égard.

Gineste à Verdeau du 18 – 20 novembre 1873

Antoine Gineste propriétaire cultivateur demeurant au mas de Jeantou commune de Larnagol , vendu à Mr Pierre Lucien Lionnet demeurant à Bordraux cours Lerouzie N° 3 ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Ernest Henri Verdeau négociant demeurant à Bordeaux cours du trente juillet N° 14 tous les phosphates sur son entière propriété sise sur les communes de Larnagol et de St Martin Labouval.

Bonnet à Verdeau du 15 – 18 novembre 1873

Jean Baptiste Bonnet propriétaire cultivateur demeurant au causse de Larnagol - Marie Castanet veuve de Jean Bonnet dit Rémési vendu à Mr Pierre Lucien Lionnet demeurant à Bordraux cours Lerouzie N° 3 ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Ernest Henri Verdeau négociant demeurant à Bordeaux cours du trente juillet N° 14 tous les phosphates de chaux sur propriétés suivantes

1°) une pièce de terre située au mas d'Arnal, commune de Larnagol confrontant avec terres de Baudis de Delluc et chemin

2°) une vigne située au dit lieu confrontant avec Delfau, Baudis , Castanet de Roureyroles

3°) une vigne  au même lieu

Delfau à Verdeau du 15 – 18 novembre 1873

Jean Pierre Delfau propriétaire cultivateur demeurant au mas d'Arnal commune de Larnagol , vendu à Mr Pierre Lucien Lionnet demeurant à Bordeaux cours Lerouzie N° 3 ; agissant au nom et comme mandataire de Mr Ernest Henri  Verdeau négociant demeurant à Bordeaux cours du trente juillet N° 14 tous les phosphates de chaux  sur une pièce de terre située au mas d'Arnal dans laquelle se trouve la maison d'habitation du vendeur, confrontant du levant avec  de Vignes, du nord avec chemin, du couchant avec chemin, du midi avec terres de Bonnet.

BAIL : Léon Chalou à St Cry du 29 septembre 1873

Léon Chalou propriétaire cultivateur demeurant à Larnagol donne à titre de bail à ferme pour 6 années consécutives à Mr Hypolitte Saint Cry représentant de commerce demeurant à Cajarc ; agissant au nom de la compagnie Edward Packard er Cie pour laquelle il se porte fort ; la contenance de 577 centiares à prendre sur une terre de plus forte contenance située au lieu de La Gouffie commune de Larnagol, telle qu'elle a été délimitée par les parties. La contenance louée doit servir au dépôt des phosphates de chaux dont ladite compagnie est concessionnaire dans les communes de Larnagol et Cajarc.

Mr St Cry au nom qu'il agit, aura le droit d'élever sur la terre louée, toute construction qu'il jugera utile.

BAIL : Vinel à Packard du 11 mars 1873

Mr Hypolitte Vinel, ancien notaire demeurant à Larnagol ; lequel a loué et donné à ferme pour 9 années consécutives qui ont commencé à courir le 1er mars courant; à Mr Hypolitte Saint Cry représentant de commerce demeurant à Cajarc; agissant au nom de la compagnie Edward Packard et compagnie

1°) la contenance de 7 ares 70 centiares à prendre sur un article de plus forte contenance en nature de pâture situé au lieu de La Gouffie, commune de Larnagol, désigné à la matrice cadastrale sous le N° 298 section D , à prendre à l'aspect du couchant.

2°) la contenance de 15 ares 40 centiares à prendre sur une terre de plus forte contenance situé au lieu de La Gouffie  N° 359 section D, à prendre également à l'aspect du couchant.

Lesquelles contenances ont été déjà délimitées par les parties et elles sont données à ferme telles qu'elles sont actuellement délimitées. Les contenances louées doivent servir au dépôt du phosphate de chaux provenant des carrières appartenant à la dite compagnie.

Pierre Teyssèdre à Mr Packard le 11 août 1874

Pierre Teyssèdre propriétaire cultivateur demeurant à mas Merlin, commune de Larnagol et Mr Hypolitte St Cry pour la compagnie Edward Packard et compagnie dont le siège est à Ipswich (Angleterre), ont exposé et convenu et arrêté ce qui suit : Suivant acte passé devant le notaire soussigné le 26 juillet 1871 , le sieur Teyssèdre a concédé audit Mathieu le droit d'exploiter tous les gisements de phosphates de chaux pouvant se trouver dans un immeuble en nature de terre et pâture, situé à mas Merlin commune de Larnagol.

En cet acte les comparants désirent traiter en bloc sur le phosphate de chaux, matières phosphatées et menus débris phosphatés quelconques, extraits, et se trouvant actuellement sur les lieux d'exploitation . Le sieur Teyssèdre a déclare faire vente en faveur du dit Mr St Cry des dits phosphates de chaux matières phosphatées et menus débris phosphatés quelconques extraits et se trouvant actuellement sur les lieux d'exploitation. Cette vente est faite, à titre de forfait moyennant la somme de douze cents francs, que Mr St Cry a tout présentement payé. Les menus débris phosphatés, présentement vendus seront passés au crible, et la terre qui en formera le résidu devra être laissée sur les lieux d'exploitation.

Vente de Calmettes et Laubard de Larnagol (Seuzac) à Sinétry de Sigoyer le 21 juillet 1885

Calmette Jean propriétaire et Garrigues Julie sans profession demeurant ensemble à Seuzac commune de Larnagol ; Laubard Pierre propriétaire cultivateur et Calmette Eugénie mariés, l'épouse gendre et fille des précédents  de Seuzac ; lesquels vendent et concèdent le droit d'exploiter à Monsieur Louis Gaspard Sinéty de Sigoyer, ancien officier de marine ingénieur civil demeurant à Paris 12 rue Vavin , tous les gisements et carrières de phosphates de chaux  dans une entière propriété que les concédants possèdent par indivis et dont le centre d'exploitation est situé au lieu de Prajoux commune de Cajarc, sans aucune exception ni réserve. Lesdits gisements et carrières de phosphate de chaux ont été exploités par la Cie Edward Packard dont le siège est à Ipswich mais la concession consentie par acte du 2 janvier 1875 venu à expiration le 19 février courant. La propriété frappée par la présente concession appartient aux concédants comme l'ayant acquis de Jean Pezet autrefois cultivateur demeurant à Prajoux  et depuis décédé suivant acte retenu par Me Duffour notaire à Cajarc le 8 septembre 1865

Adjudication de la concession de Calmette, Laubard à Sinesy de Sigoyer : 22 mai 1886

M Vinel notaire à Larnagol commis à l'effet de procéder à l'adjudication d'une concession de gisements et carrière de phosphate de chaux ,propriété que Jean Calmette et Julie Garrigues mariés, Pierre Laubard et Eugénie Calmette mariés ,demeurant à Seuzac, possèdent au lieu de Prajoux commune de Cajarc

Cette concession consentie à M Sinesy de Bernardy aujourd'hui sans domicile ni résidence connue

Ladite adjudication poursuivie au poursuites et diligences de Madame Jeanne Mathilde Petitjean veuve de M Louis Denis Léopold Palanchon propriétaire demeurant à Paris Brd St Germain N° 144, en vertu d'un jugement rendu par défaut au profil de Mme Palanchon contre M de Sigoyer par la chambre tribunal civil de la Seine le 13 février de cette année . vente aux enchères publiques de la concession des gisements et carrières de phosphate Mise à prix de 10000 francs  ne sera pas procédé à la vente.

Vente de Theil Jean Louis de Larnagol à Armaingaud le 16 novembre 1889

Theil Jean Louis propriétaire cultivateur demeurant à Larnagol lequel a concédé à M Armaingaud Léopold demeurant à Cajarc agent de la société anonyme des phosphates et engrais du sud ouest et du centre dont le siège social est à Cahors, le droit d'exploiter tous les phosphates de chaux terres et matières phosphatées quelconques qui se trouvent ou peuvent se trouver dans un immeuble en nature de terre autrefois vigne situé au lieu dit Larguebès commune de Larnagol désigné à la matrice cadastrale sous le N° 274 section F.

Vente de Cavalie et Estival de Larnagol à Guilhou le 19 novembre 1890

Cavalie Jean propriétaire cultivateur demeurant à Drulhes commune de Larnagol ; agissant au nom et comme tuteur légal de Cavalie Noémie sa fille mineure religieuse de l'ordre de Vaylats demeurant en ce moment à Castelfranc ; Cavalie Armand sans profession demeurant à Cénevières ; Estival Jean Pierre propriétaire cultivateur demeurant à Heyrissac ? commune de Brengues ; ce dernier agissant au nom et comme tuteur légal de Estival Alfred et Estival Maria ses deux enfants encore mineurs sans profession demeurant avec lui pour lesquels il se porte fort. Et Guilhou Charles industriel demeurant à Bordeaux rue Sansas N° 14. Lesquels ont arrêté ce qui suit : Suivant acte retenu par le notaire soussigné le 9 décembre 1882 les dits Cavalie et Estival ont concédé à M Louison? Wils ingénieur mandataire de M Francis Georges Wilson chimiste directeur de la compagnie « The English phosphate association limited » dont le siège social est à Douvres Lombard street N° 58 le droit d'exploiter tous les phosphates de chaux, terres et matières phosphatées quelconques qui pourraient se trouver dans la propriété des concédants située au lieu de Drulhes commune de Larnagol.

Entre autre condition il fut stipulé que la concession aurait une durée de 6 ans à partir du 23 septembre 1886 et que les matières extraites seraient payées à raison de 2 francs 25 centimes par tonne de 1000 kg pour les terres et débris phosphatés et de 7 francs 50 centimes par tonne de 1000 kg de phosphates en blocs ou en roches. De ce qui précède il résulte que la concession consentie à la compagnie The English viendra à expiration le 23 novembre 1892. En cet état lesdits Cavalie Jean, Cavalie Armand et Estival Jean Pierre, concèdent à M Guilhou le droit d'exploiter tous les phosphates de chaux terres et matières phosphatées quelconques pouvant se trouver dans l'entière propriété de Drulhes sans aucune exception, d'une superficie de 70 hectares environ.

Le concessionnaire prendra possession de la dite concession à partir de ladite époque du 23 novembre 1892.

Vente de Thalamas de Larnagol à de Vauzelle le 2 avril 1895

Thalamas Jean Pierre et Thalamas Pierre père et fils tous deux propriétaires cultivateurs demeurant à Larnagol concédé à M de Vauzelle Antoine industriel demeurant à Cénevières , le droit d'extraire et d'exploiter tous les phosphates de chaux et terres phosphatées quelconques pouvant se trouver dans un entier immeuble en nature de vigne perdue situé au lieu dit mas de Nicoulau commune de Larnagol.

Vente de Ricou de Larnagol à de Vauzelle le 24 avril 1895

Ricou Pierre propriétaire cultivateur demeurant à mas Merlin commune de Larnagol a vendu et concédé le droit d'exploiter à M de Vauzelle Antoine industriel demeurant à Cénevières , tous les phosphates de chaux et terres phosphatées quelconques pouvant se trouver dans un entier immeuble en nature de bois et pâture situé au lieu dit Triel commune de Larnagol . Le sieur Ricou déclare qu'il a déjà consenti suivant acte audit notaire une concession de phosphate sur ledit immeuble + ( en faveur du sieur Baffet demeurant à St Antonin ) au prix de 7 francs la tonne de 1000 kg de roches phosphatées et de 3 francs par tonne de terres phosphatées et pour une durée de 10 ans qui doit expirer, croit-il, le 19 août 1896.

 Actes collationnés et transcrits par André Fizames, publié avec son aimable autorisation