Le cadastre (2)

Nous avons déjà évoqué ici le cadastre de Larnagol d'une manière générale.

Nous mettons maintenant en ligne les matrices générales du cadastre sous forme de livre consultables en plein écran avec possibilité de zoomer sur les pages. Vous pouvez consulter ces matrices en cliquant sur l'icône correspondant :


Matrice Générale 1912 à 1916


Matrice Générale 1917 à 1921


Matrice Générale 1927 à 1931


Matrice Générale 1931 à 1935


Matrice Générale 1936 à 1940


Matrice Générale 1942 à 1946


Matrice Générale 1947 à 1951


Matrice Générale 1952 à 1956


Matrice Générale 1957 à 1961


Matrice Générale 1962 à 1966


Matrice Générale 1967 à 1971


Matrice Générale 1972 à 1976


Matrice Générale 1977 à 1981


Comment utiliser ces matrices ? A titre d'exemple, nous allons reconstituer le parcours d'une propriété en remontant dans le temps. Prenons au hasard la maison de Gabriel Pezet à Prémiac.
Les matrices sont classées par ordre alphabétique du nom. Rappelons qu'il s'agit du nom du contribuable assujetti à la taxe foncière, mais pour une meilleure compréhension nous utiliserons le terme de "propriétaire" dans ce qui suit.

Dans la matrice la plus récente (1977/1981) on trouve cette propriété à la 4eme ligne de la page 13 de notre livre (numérotée 11 dans la matrice). L'information qui va nous permettre de remonter se trouve en tête de la case :
- Article 84
- Article de la précédente matrice 252


C'est ce dernier renseignement qui nous indique où se trouvait la propriété dans la matrice 1972/1976. De la même façon le nouvel article nous renseigne sur l'ancien article pour chaque matrice. Ainsi dans la matrice 1972/1976, l'article 252 nous indique que l'article de la précédente matrice est le 246. Notons au passage le numéro de folio et le numéro de case (193-120).
En 1952, l'article 243 nous apprend que les propriétaires étaient la veuve (née Chalou) et les héritiers d'Emile Louis Pezet avant que Gabriel n'en prenne possession en 1953.
En 1950, l'article 265 indique que la maison passe d'Emile Pezet à sa femme et ses enfants lors de son décès.


Nous pouvons ainsi remonter le fil des propriétaires jusqu'en 1927. Hélas, nous ne disposons pas de la matrice des années 1922 à 1926. Mais nous avons un indice : le numéro de case que nous avons précédemment noté (120).

En feuilletant la matrice 1917/1921, on retrouve ce numéro à la page 72. On sait désormais que la maison appartenait en 1921 à Mme Colomb, veuve de Firmin Parra, qui en était le précédent propriétaire. La matrice 1912/1916 nous apprend que ledit Firmin Parra était boulanger.


Le numéro de case 120 permet également de se reporter à la matrice des propriétés bâties que nous avons déjà mis en ligne. A la page 80, on retrouve la fameuse case, avec la succession des propriétaires qui confirme nos informations. On y trouve également la référence C919 qui est le numéro de la parcelle sur le plan cadastral napoléonien que l'on peut consulter en mairie.