Agrandissement du cimetière

À la fin du XIX ème siècle, le cimetière de Larnagol est devenu trop petit. Sa surface est alors de 620 m2. Le conseil municipal décide son agrandissement.

Sur les plans cadastraux ci-dessous, on peut voir le cimetière tel qu'il existe à l'époque (parcelle 723).

 

 

Pour cela il a été procédé à l'achat par la commune d'une partie de la parcelle 724, contigüe au cimetière, et à un échange d'une partie de cette parcelle afin de donner au cimetière une forme rectangulaire, plus régulière que l'ancienne forme. Tout ceci est reporté dans le compte-rendu ci-dessous daté du 19 novembre 1896.

« L'an mil huit cent quatre-vingt-seize et le dix-neuf novembre, à neuf heures du matin, le Conseil municipal de la commune de Larnagol s'est réuni dans le lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de M Vinel Gustave, maire. Etaient présents M. M. Vinel Gustave, Pradel, Desplat, Thalamas, Delluc et Breil, Aymard
Absents M. M. Vinel Louis, Laubard, Parra, Chalou et Toulza.
M. le Président expose que, pour se conformer à l'invitation du Conseil municipal, il a fait l'acquisition par acte Duffour notaire, du 10 février 1896, de Jeanne Breil, épouse Lastruguies, moyennant le prix de trois cent cinquante francs, d'une terre située à Neules, commune de Larnagol, désignée au plan cadastral sous le N° 724 section D, contenant 5ares 48 (cinq ares, quarante-huit centiares) ladite terre destinée à l'agrandissement du cimetière ; que, pour donner plus de régularité au cimetière agrandi, il a été passé un acte d'échange entre M. Vinel Louis, adjoint, au nom de la commune, le maire étant partie intéressée, d'une part, et M. Vinel Gustave, notaire et maire d'autre part. Sur cet acte d'échange, la commune cède à M. Vinel maire la contenance de 0 are 88 (quatre-vingt-huit centiares) à prendre sur la terre acquise de ladite Jeanne Breil, et suivant une ligne indiquée au plan annexé audit échange, plus un pattus sans valeur, recouvert de cailloux, situé au-devant de l'ancien cimetière, suivant une ligne de délimitation indiquée audit plan.
De son côté, M. Vinel maire cède à la commune la contenance de 1are77 (un are soixante-dix-sept centiares) de terre à prendre sur sa propriété contiguë à l'ancien cimetière et à la terre acquise de ladite Jeanne Breil, également suivant la ligne de délimitation indiquée au plan.
Le Conseil municipal, considérant que l'agrandissement du cimetière actuel s'impose ; que, en effet, l'ancien cimetière est devenu absolument insuffisant sous le rapport de l'étendue, qui n'est que de 6 ares 20, et nullement convenable, à l'unanimité déclare approuver l'acquisition faite à Jeanne Breil et l'échange fait entre la commune et M. Vinel et dit en outre qu'il sera pourvu à la création des ressources suffisantes pour payer le prix d'acquisition, aussitôt après l'approbation de la présente délibération. Décide qu'un emprunt d'une somme égale à la dépense remboursable sur trente années sera contracté au crédit foncier de France et vote à cet effet une imposition extraordinaire de 4/10 de centimes au principal en quatre contributions pour faire face au service des annuités dudit payement de trois cent cinquante francs. »

Voici le plan qui figure dans les archives

Le 19 novembre 1896, on trouve également cette délibération du Conseil municipal :
Clôture et réparations diverses
« M. le maire expose que le cimetière de Larnagol a besoin d'être clôturé et de certains travaux de défoncement, que le chœur de l'ancienne église (en ruine) devrait être démoli pour donner plus d'étendue au cimetière et pour les matériaux de démolition être employés à la clôture, qu'il y a lieu aussi de faire une porte d'entrée et de construire un petit réduit pour retirer les accessoires des inhumations. ... dépense s'élevant à 1700 F... »

Le 5 mai 1897, l'Express du Midi rapporte qu'une participation de 100 francs est allouée pour le cimetière de Larnagol.

Aujourd'hui le cimetière de Larnagol figure au cadastre sous la référence AM294 pour une surface de 1336 m2.

Avec la collaboration d'André Fizames