Charles Hairon

Charles Hairon est un sculpteur né à Bordeaux en 1880 d’une famille modeste. Adulte, il s’installe à Paris, mais il aime séjourner dans sa région natale et à Larnagol.

Ami de Raymond Subes par lequel il a probablement connu notre village, il achète en 1928 une maison qu’il rénove (parcelle C2019 du cadastre napoléonien, AO3 du cadastre actuel). Les différentes matrices cadastrales (1911, 1931, 1927) permettent de savoir que cette maison appartenait auparavant à la veuve d’Auguste Courrejou.

Il conservera cette maison jusqu’à sa mort en 1962. Les plus anciens du village se rappelle bien de lui et de sa femme qui séjournaient souvent dans le village.

La maison de Charles Hairon

Linteau probablement gravé par Charles Hairon

 Cette maison a la particularité de conserver sur sa façade deux importants bas-reliefs en plâtre moulé.

Le premier représente un décor stylisé. Il est signé « Hairon » en bas à droite.

Le deuxième est plus intéressant car c’est le projet (ou la copie ?) d’un bas-relief. Celui-ci est signé en bas à droite « ch.hairon » et il est daté de 1936. Le bas-relief définitif, identique à celui-ci, se trouve en façade du palais de Chaillot à Paris. Il a été réalisé en 1937 et représente l’art français face à l’art indochinois. On y trouve gravés les mentions de quelques villes d’art françaises : Moissac, Reims, Amiens, Chartres, Paris.


En 2008, lors de la vente de l’entier contenu du château de Larnagol, on pouvait acheter aux enchères un bas-relief et une paire de grands cache-pots en plâtre que Charles Hairon avait probablement offert à Raymond Subes.

En 1932, Charles Hairon a également fait don à la commune d’un Christ en bois doré, dont voici la photo :